Accueil
Duo Sostenuto
Operita Trio
Portrait
Biographies
La presse
Le livre d'or
Discographie
Concerts
Galerie
Photos
Extraits
Sonores
Vidéos
LES PROGRAMMES
Contact




HOMMAGE A DEBUSSY
"De l'impressionnisme au rêve espagnol"




HOMMAGE A DEBUSSY





"Quand tout à coup l'émotion nous éclabousse, nous submerge, moments magnifiques si précieux.
Un grand merci à ces merveilleux musiciens"
3 octobre 2018

"C'était encore plus que beau!C'était sublime, un vrai bonheur.
Merci beaucoup. Nous avons voyagé, nous étions dans un autre monde"
Nicole 15 août 2018

"Vous nous avez transporté au delà... cela valait une après-midi de méditation. Merci Nelly

"Superbe dynamique du son, richesse des harmonies et harmoniques, puissance des émotions. Bravo!!!"
Michel


"Incisif, précis, créatif, superbes arrangements,
un vrai plaisir, une évasion, du rêve à l'oreille. Merci"

Jérôme et Séverine

"Un moment fort et beau. Des arrangements vraiment superbes au soutien d'une flûte magnifique. Bravo!!"

"Quels artistes. un merveilleux moment musical qui nous a fait voyager bien loin d'une manière sensible et puissante" Nancy


"Vous nous avez transporté au delà...cela valait une aprés-midi de méditation. Merci Nelly


"Beaucoup, beaucoup de talent, de finesse, de précision et quel beau programme. Merci"

"Entre une guitare qui, en six cordes, dit tout de l'âme espagnole et une flûte si finement française qui n'en finit pas d'éléver l'émotion,"
le Duo Sostenuto rend hommage à l'un des plus grands compositeurs français, Claude DEBUSSY décédé il y a 100 ans.


Le programme ,"dans une explosion de couleurs", nous ménera de l'impressionnisme au rêve espagnol, deux aspects essentiels de son univers musical.
La musique de Debussy (1962-1918) occupe une place toute particulière dans l’histoire de la musique:
considérée comme la plus emblématique de l’esprit français en musique, elle est le point d’aboutissement de tout le passé de la musique française
depuis l'époque baroque jusqu'au début du XX ème siècle en passant par le romantisme.

Oeuvres de DEBUSSY, SAINT-SAENS, FALLA, CHABRIER...

Le dialogue musical riche et coloré qu'offrent l'alliance de la flûte et de la guitare du Duo Sostenuto est particulièrement bien adapté à la musique du compositeur.

En effet, ce dernier traite son orchestre comme le peintre sa palette, chaque instrument apportant sa couleur. Pour la flûte, c’est parfois son caractère pastoral et mélancolique qui est exploité,
parfois sa virtuosité volubile qui vient animer le tissu sonore, mais le plus souvent elle est utilisée pour sa sonorité douce et claire qui ajoute une touche de lumière au pupitre des bois.
Quand à la guitare, elle, est le symbole de son rêve espagnol : dans ses "Iberias", il entoure ses thèmes d'inspiration populaire d'un accompagnement harmonique et orchestral
évocateur de l'Andalousie: castagnettes, tambour de basque mais aussi imitation d'effets guitaristiques et de bandas de guitarras.

Ces deux instruments que sont la flûte et la guitare sont donc essentiels dans la musique de Debussy.

En effet, Debussy semble avoir entretenu un rapport particulier avec la flûte. C’est à elle qu’il confie le rôle principal dans sa première œuvre symphonique importante,
Il y exploite remarquablement l’expressivité de l’instrument pour traduire l’atmosphère sensuelle et alanguie qui règne dans son  Prélude à l’après-midi d’un faune.

Quand à la guitare, elle fait partie intégrante de la fascination qu'a exercé l'Espagne sur l'imagination de Debussy. Comme chez la plupart des compositeurs français à cette époque
l'Espagne suscite en lui une forte attirance, mais « idéalisée » puisqu'il n'y a jamais séjourné. Cependant en 1889 et en 1900, les expositions universelles de PARIS
lui ont donné l'occasion de se familiariser avec des formes authentiques de flamenco et de cante jondo interprétés à la guitare.

La guitare, Debussy en rêve puisqu'il demande à Pierre LOUÏS, son ami écrivain qui séjourne en Andalousie, de lui rapporter "une guitare d'où s'échappera, quand parfois heurtée,
comme une fine poussière sonore de ce qu'elle a contenu jadis de mélancolie barbare".
C'est d'ailleurs pour elle qu'il avait prévu d'écrire une sonate, après la Sonate pour flûte, alto et harpe, sa dernière oeuvre

Sans pourtant avoir eu l' opportunité de pratiquer la guitare , Falla disait : "Par la seule vision de son génie, Debussy a su acquérir une connaissance approfondie des variantes
les plus subtiles du chant hispano-mauresque" et Il lui " révéla, dans l'esprit de la musique andalouse, des éléments ignorés ou qu'il ne distinguait pas clairement,
lui qui était né et avait été élevé en Andalousie".
Aussi est-ce pour la guitare que Manuel de Falla composera son "Hommage pour le tombeau de Debussy".